Press "Enter" to skip to content

Pourquoi et Comment penser une récupération durable et sensible à la prospérité pour Haïti dans le monde post-covid-19 ?

Catch Up Haiti Policy Brief, January 2021

Suite aux crises, les économies ont une tendance naturelle à se récupérer sans que cela ne soit pas durable. Les crises, nous pouvons faire l’hypothèse, écartent davantage les économies de l’état stationnaire ce qui, en ressort, leur donne plus de marges de croître en rendant plus productives les mêmes pratiques d’avant : les économistes parlent de l’avantage du sous-développement.  Nous pouvons illustrer cela par la récupération de l’économie haïtienne suite au séisme meurtrier du 12 janvier 2010. En effet, suite à une contraction de 5% en 2010, l’économie haïtienne a connu sa plus forte croissance de ces trois dernières décennies en 2011 avec un rebond de 5%. Nous pensons que cette récupération a été davantage une marque naturelle de l’économie haïtienne plutôt qu’un résultat de politiques publiques pro-croissance de nos décideurs. Si récupération il y a eu, mais cela n’a été ni durable ni inclusive. L’économie haïtienne s’est vite retrouvée dans une situation de quasi-stagnation durant toute la décennie 2010-2019 et s’enfonce davantage dans le cycle malthusien. Pauvreté, inégalités sociales, crise alimentaire, troubles sociopolitiques etc. Nous avons tout vu de négatif durant cette décennie pourtant annonciatrice d’opportunités.

 L’an 2020, certes moins funeste et problématique pour l’économie haïtienne que 2010, a été aussi marqué par un choc profond. Les prévisions de la Commission Economique pour l’Amérique Latine et les Caraïbes (CEPAL) tablent sur une contraction de 3.1% pour 2020 et d’autres indicateurs sociaux ont connu leur pic durant cette année. Toutefois, comme l’an 2010, 2020 est aussi marqué par des opportunités qui interpellent les policymakers haïtiens de revoir leurs stratégies afin de rendre durable et inclusive cette récupération. Pour 2021, le Ministère de l’Économie et des Finances (MEF) prévoit une croissance de 2.4% de l’économie. Toutefois, rien n’est garanti, si nous prenons en compte les incertitudes tant naturelles (nouvelle vague de la pandémie) qu’humaines (les élections) qui tournent autour de ce nouvel an. Comment administrer l’économie haïtienne dans un contexte d’incertitude pour non seulement garantir la croissance en 2021 mais aussi la rendre durable et inclusive ? Quelle doit être la direction des politiques fiscales, budgétaires et monétaire pour la récupération dans le monde post-covid-19 ? Pourquoi devons-nous commencer à débattre autour des sujets de politiques et d’organisation industrielle en 2021 ? Quelle doit être la direction d’une politique industrielle qui vise le rattrapage (Catch-Up) du pays, rien qu’au niveau de la région Amérique Latine Caraïbes (ALC) ? Dans ce Policy Brief, Catch-Up Haïti tente d’apporter des éléments de réponses à ces questions pour renforcer le débat autour du sujet de la récupération de l’économie haïtienne dans le contexte post-covid-19. Ce brief constitue le 1er numéro de notre trimestriel autour du même sujet Récupération Post-Covid-19, un autre moment important (Enabler) de la vie nationale que les policy makers haïtiens pourraient utiliser comme un véritable prétexte pour la prospérité. 

Retrouvez le document sur ce lien Catch Up Haiti Policy Brief, January 2021

Toute notre équipe vous invite à lire, partager et critiquer ce policy brief, dans l’objectif de faire de cette année une campagne pour la prospérité et l’inclusion socioéconomique. 

L’équipe de Catch Up Haiti